Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Il était une fois Perseneige

Le coeur cousu

6 Avril 2016, 13:49pm

Publié par Perseneige

Le coeur cousu

Le cœur cousu

de

Carole Martinez

2007

Editeur : Folio

Collection : Folio

 

Résumé :

 

Dans un village du sud de l'Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs, elle est condamnée à l'errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d'enfants, eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels. Carole Martinez construit son roman en forme de conte: les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d'imaginer. Le merveilleux ici n'est jamais forcé: il s'inscrit naturellement dans le cycle de la vie.

 

 

Mon avis :

 

Je suis une très grande admiratrice des œuvres de Carole Martinez. Sa plume me touche d'une façon indescriptible, j'aime les jeunes femmes qu'elle décrit dans ses romans, évoluant dans un monde d'hommes et devant se battre pour exister selon leurs propres désirs. Tou cela dans des univers toujours poétique et à la limite du merveilleux.

Le cœur cousu est son premier roman. Frasquita notre héroïne vit dans une Espagne faite de contes et de légendes, elle-même va se retrouver dotée d'un don mystérieux que se transmette toutes les femmes de sa famille lorsqu'elles ont leurs premières règles. Nous allons suivre cette jeune fille tout au long de sa vie, et de petite fille rêveuse nous allons la voir se transformer en jeune femme romantique, puis en épouse déçue, et enfin, comme mère affrontant le pire pour la survie de ses enfants.

Cette lecture est mitigée pour moi. En effet, j'aime tellement les autres romans de Carole Martinez se passant au Moyen-Âge, et ici la retrouver en Andalousie qui est un pays qui ne m'attire pas le moins de monde, m'a quelque peu chamboulée. Même si son écriture est toujours aussi belle et touchante, et qu'elle sait comment décrire les femmes, les sentiments que nous éprouvons face aux différentes épreuves que nous imposent la vie, je ne me suis pas reconnue dans Frasquita, ce qui fait que ce roman ne peut pas être un coup de cœur.

Mais Carole Martinez sait jouer du merveilleux dans ses romans, aussi lit-on un conte, ou un roman historique ?

Sa plume est si discrète, on a véritablement l'impression d'être plongée dans l'intimité de Frasquita, bien que le roman ne soit pas à la première personne. Nous avons tous les personnages du conte de fée, la princesse, le prince, l'ogre, la sorcière, mais il faut se méfier des apparences qui sont souvent trompeuses, le prince ne se sera pas charmant, l'ogre ne sera pas repoussant physiquement, et la sorcière pourrait bien être une bonne fée. Quant à la princesse, elle est désenchantée et ce le jour même de son mariage ; effectivement Frasquita reçoit le don de la couture, et avec celui-ci une petite boîte contenant des fils et des aiguilles, avec elle va crée la plus belle des robes de mariée, mais malheureusement la jalousie des autres va faire faner toutes les fleurs cousues de ses mains durant les mois précédents son union, tout comme Cendrillon humiliée par ses affreuses belles sœurs.

Il y a au travers de ces pages bien d'autres moments touchants, qui nous renvoie aux instant difficiles que l'on est amené à vivre. Comme dans Du Domaine des murmures, ou la Terre qui penche, l'auteure nous permet de voir une jeune fille se transformer en femme, puis vieillir en nous faisant partager sa sagesse. Si vous aimez l'Espagne je vous recommande chaudement ce roman.

Commenter cet article