Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Il était une fois Perseneige

Les Adaptations Cinématographiques

4 Janvier 2017, 14:43pm

Publié par Anguyosis

Les Adaptations…

  Aujourd’hui j’ai voulu vous parler d’une chose que nous redoutons tout autant que nous l’attendons, qui fait partie de notre quotidien, qui peut nous horrifier ou nous faire rêver : l’adaptation cinématographique. Effectivement, les adaptations sont monnaie courante et pour la plupart elles sont assez réussies mais parfois, ce n’est pas pour le mieux…

  Commençons par une adaptation du premier roman d’une série fantastique que j’attendais avec impatience car un univers nouveau et une histoire originale, pas encore vus au cinéma. Mais malheureusement, elle m’a extrêmement déçue. Et toi, oui toi derrière ton écran je pense que tu sais de quel film je parle. Si je dis le Sud des Etats-Unis, seize ans, Lumières ou Ténèbres. Si je parle d’un garçon rêvant tous les soirs d’une jeune inconnue qui le lendemain arrive comme nouvelle élève dans son lycée et va se retrouver malgré lui dans un monde « enchanteur », cela vous dit quelque chose ? Eh oui, je parle de l’adaptation de Seize Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl, plus connu sous le nom de Sublimes Créatures réalisé par Richard LaGravenese (il a également réalisé PS : I Love You, pour ne citer que celui-ci) Alors cher Richard, j’ai juste envie de te dire : Pourquoi tu as fait ça ?! Certes, le film est bien réalisé, l’univers très bien retranscrit, c’est plutôt bien joué mais…mais elle est passée où l’histoire du livre ? Et les personnages ? Les scénaristes ont décidé de prendre juste les prénoms et l’histoire de base (mais quand je dis la base, c’est La base, pas plus) et après ils ont fait ce qu’ils voulaient sans tenir compte du reste ? Parce qu’actuellement, c’est la seule explication que je trouve. D’accord, j’y vais un peu fort…voire très fort… mais j’attendais tellement cette adaptation ! Et le problème, c’est que le film est bien. Vraiment bien. Si je n’avais pas lu le livre avant, j’aurais probablement adoré Sublimes Créatures. Mais j’aime les adaptations fidèles alors c’est compliqué pour moi. Certes, j’admets totalement que certaines personnes préfèrent le film au livre, car je le redis, le film est très bien. Donc je vous conseille tout de même de voir ce film pour vous faire votre propre idée, mais en le prenant comme une adaptation assez libre. Et bien évidemment je vous conseille cette saga littéraire (ainsi que la géniale adaptation du premier tome en manga par Cassandra Jean aux éditions Pika).

  Je vais maintenant vous parler de l’adaptation de La Trilogie des Gemmes de Kerstin Gier. Alors bizarrement, même si l’adaptation est de moins en moins fidèle au fil des films, j’ai vraiment aimé ces films. Ils gagnent ainsi en profondeur et en densité. Les personnages sont plus développés, les relations entre eux un peu moins « naïves ». ne ferai pas de résumé ici car je ne veux pas « spoiler » l’intrigue, et comme les films ne sont pas sortis au cinéma en France mais juste en DVD, nous n’en avons pas trop entendu parler ( sauf pour les fans de la trilogie comme moi qui se retrouvent à regarder le film en allemand pour le voir au moins une fois avant de le voir doublé en français ). Eh oui, comme l’auteur est allemand, les films sont allemands ! Et c’est déjà est un point en plus pour moi, parce que les adaptations américaines et anglaises, c’est bien, mais ils n’y presque que cela… C’est d’ailleurs un petit problème, je trouve. Beaucoup trop de livres de fantasy et young adults, autres qu’anglophones, mériteraient amplement de se faire adapter mais ne le sont pas (petite pensée pour tous les livres français que j’aimerais vraiment voir adapter…) Encore une fois, il est possible que je me trompe alors corrigez-moi si c’est le cas. Pour en revenir à la Trilogie des Gemmes, je vous conseille vraiment de voir les films car on passe réellement un bon moment devant. Quant aux livres je vous les conseille si vous voulez faire un comparatif mais si vous ne le faites pas, de mon point de vue, vous ne manquerez rien non plus.

  Parlons maintenant d’un film et d’un livre magnifiques. Le film fait partie d’une de mes adaptations préférées : Le Monde de Charlie écrit et réalisé par Stephen Chbosky. Alors j’avoue que je n’ai pas grand-chose à dire. Ce film est tout simplement génial, que ce soit au niveau du scénario, de la réalisation, des thèmes abordés ou des acteurs (pour citer les trois principaux : Logan Lerman, Emma Watson et Ezra Miller) J’aime ce film. J’aime cette histoire. J’aime inconditionnellement Charlie, ce Charlie qui ne se sent « pas raccord » avec les autres, ce Charlie qu’on a tous été à un moment ou à un autre. J’adore la bande-son (en même temps, quand il y a We could be Heroes de Bowie dedans, ce n’est pas compliqué) Mais ce qui est vraiment bien, c’est que l’auteur a lui-même adapté son livre, donc il a pu faire les bons choix, en sachant ce qui était important à l’intrigue, au développement des personnages ou non. Alors je vous conseille absolument de lire, relire, regarder et re-regarder Le Monde de Charlie. On n’en sort pas indemne. J’ai déjà dit que j’étais amoureuse de ce film ?

  Je vais maintenant me pencher sur l’adaptation de Warm Bodies d’Isaac Marion et réalisé par Jonathan Levine. D’une certaine manière j’ai eu la chance de voir le film avant de lire le livre. J’étais donc sans attente précise si ce n’est passer un bon moment et c’est ce qui s’est produit. Warm Bodies est un film bien réalisé, avec un univers assez réaliste pour l’histoire racontée et aussi de bons acteurs, de très beaux maquillages (vous comprendrez pourquoi je parle de maquillage plus tard…)Le film parle d’une histoire d’amour impossible post-apocalyptique entre deux jeunes gens venant de mondes très différents, et pour cause, la jeune Julie fait partie des survivants qui vivent en autarcie et le garçon, R, est avec le groupe de personnes qui restent à l’aéroport et survivent en dévorant des cervelles. Eh oui cher lecteur, si tu n’avais pas encore compris, nous parlons ici de zombie et R en est un ! Alors je ne vais pas développer plus longtemps sur le film car il est bien, nous passons un bon moment en le regardant mais cela reste un film fantastique qui parle d’amour, donc même si on trouve des questionnements intéressants sur la post-apocalypse, ce n’est pas le thème principal. En revanche, quand j’ai lu le livre (en anglais car il n’était plus édité en France à ce moment, j’ai donc eu le droit à la couverture originale qui est vraiment très belle, et pas la réédition avec l’affiche du film) mais…waouh. Je n’ai pas vraiment d’autre mot. L’auteur a réussi à m’embarquer dans son histoire et en plus le fait de le lire en VO m’a obligée à prendre mon temps pour tout intégrer, j’en suis presque venue à faire corps avec le livre et les personnages, j’étais devenue aussi accro à ce roman que R l’est des cerveaux. Et pourtant, ce n’était pas gagné. Car tout ce qui parle de zombie et de société post-apocalyptique ce n’est vraiment pas ce que j’aime, cela fait même partie de mes angoisses profondes d’une certaine manière (eh oui, tu l’as deviné, je ne supporte pas de regarder Walking Dead ). On peut donc dire qu’Isaac Marion a réussi un coup de maître en écrivant ce livre. Car même s’il parle bien évident de la relation amoureuse entre Julie et R (oui, entre leur amour impossible et les prénoms, il y a bien ici une référence à Roméo et Juliette, tu as bien vu cher lecteur), il s’intéresse aussi aux deux mondes bien distincts, celui des zombies et celui des survivants. Il a réussi à créer toute une « société ordonnée » et un mode de vie, qui n’est pas si différent du nôtre, pour les zombies. Quant aux humains, qui survivent, assez bien d’ailleurs, on se dit que oui, c’est possible. De plus, l’auteur parle ici aussi de la façon dont on réagit à cette apocalypse, dont les vices refont surface, et de quoi on est capable pour survivre et ressentir à nouveau. Dans ce livre, il y a également beaucoup de questionnements et d’ouvertures sur ce qu’est vraiment l’humanité. Alors je vous conseille mille fois de lire ce livre, il est vraiment bien et beau, ce n’est pas qu’un livre jeune adulte (même si je me demande si ce n’est pas à cause du film qu’il a été rangé dans cette catégorie) c’est vraiment beaucoup plus que ça. Et puis il est tellement bien écrit qu’on pourrait prendre chaque phrase et en faire une citation (oui je l’avoue, je l’ai déjà fait. Et pas qu’une fois.).

  Pour terminer, je voulais parler des nombreuses adaptations des romans de Jane Austen. Cependant, après réflexion, je me suis dit que Jane Austen, ainsi que Mr. Darcy, méritaient plus qu’un paragraphe qui ne pourrait entrer dans les détails des adaptations de ses romans. C’est pourquoi j’ai décidé que je ferais un article complet (et probablement un peu long) sur ces adaptations, avec notamment des comparatifs entre les différentes adaptations d’un même roman.

  J’espère que cet article vous aura plus et qu’il vous aura donné envie de vous faire votre propre avis en regardant certaines de ces adaptations, si ce n’est toutes !

Commenter cet article