Respire, Annie, respire

Publié le par Anguyosis

Repire, Annie, Respire

2016

De Miranda Kenneally

Editions de Mortagne

 

Résumé

La ligne d’arrivée n’est que le commencement…

Annie déteste la course à pied. Et pourtant, la voilà qui se met à courir, plusieurs fois par semaine.

Courir pour lui.

Peu importe la distance parcourue, elle n’arrive pas à effacer la culpabilité qu’elle ressent… Ce jour-là, si Kyle n’était pas revenu pour se réconcilier avec elle, peut-être serait-il toujours en vie ?

Pour honorer sa mémoire, Annie décide de prendre part au marathon pour lequel Kyle se préparait depuis des mois. Toutefois, la jeune femme n’aurait jamais pu imaginer que ça se révélerait difficile à ce point. Si seulement Jeremiah n’avait pas réveillé en elle tous ces sentiments, aussi ! Carburant à l’adrénaline et aux sensations fortes, il viendra bouleverser son existence d’étudiante et d’employée modèle.

Une véritable lutte s’engage pour Annie… avec son corps, son esprit et son cœur. S’ouvrir de nouveau à l’amour sera un plus grand défi encore que celui de franchir la ligne d’arrivée !

 

Mon avis

Je suis tombée d’une manière peu commune sur ce livre qui je pense a le mérite d’être racontée. Etant une inconditionnelle de fanfiction, je suis tombée sur une réécriture de Respire, Annie, Respire avec les personnages d’un de mes mangas préférés. Et j’ai tout de suite accroché. Alors je me suis dit au bout de quelques chapitres que je devais vraiment lire la version originale pour pouvoir apprécier pleinement ce petit bijou. Oui, petit bijou, ou encore petite bulle d’espoir, de vie, de courage, de dépassement de soi, d’amitié et d’amour.  Cette histoire est belle, tout simplement. Je trouve très peu de mots pour décrire ce que j’ai ressenti en lisant ce roman. Bien sûr, ce livre n’a pas révolutionné ma vie et n’est pas dans mon Top 10, si je puis dire, mais quand même.                                                                   

Je me suis tout suite sentie proche du personnage d’Annie, ou en tout cas, je me suis mise à espérer d’être aussi forte et déterminée qu’elle. Car même si elle ne le remarque pas, peu de gens auraient la volonté de faire tout ce qu’elle fait, de poursuivre son objectif quoi qu’il arrive. On suit ce que je dirais son réapprentissage de la vie sans la personne qu’elle chérissait le plus. On suit la fin de sa période de deuil, et Miranda Kenneally a vraiment réussi à décrire cela de manière précise et en même temps libre d’interprétation. Quand on a vécu un deuil, on ne peut que se sentir concernait par ces paroles. Mais comme je l’ai déjà dit, dans ce roman il y a également beaucoup d’espoir, de vie, et d’amour. L’amour que l’on a pour sa famille, l’amour que l’on a pour ses amis, et le grand amour, que l’on peut avoir plusieurs fois dans sa vie, comme Annie va le découvrir.

Alors si avec tout cela je n’ai pas réussi à vous convaincre, voici un autre argument. A cause de ce livre, j’ai eu envie de me mettre à la course car, quand on voit toutes les sensations que cela procure et ce malgré les côtés négatifs, ça a vraiment l’air génial. Et pourtant, je n’ai jamais apprécié courir, c’est pour dire…

Publié dans Avis

Commenter cet article