Le coeur des louves

Publié le par Perseneige

Le coeur des louves

Le cœur des louves

2013

de

Stéphane Servant

Editeur : Editions du Rouergue

Collection : DoAdo

 

Résumé :

 

Une histoire impressionnante de secrets de famille, d'amitiés enfantines, de légendes et de malédictions, sur trois générations. Le coeur des louves est un roman-fleuve qui tient le lecteur en haleine de bout en bout.

 

Célia et sa mère Catherine, une ancienne écrivaine à succès en panne d'écriture et à bout de ressources, reviennent vivre dans la maison de la grand-mère. C'est la fin de l'été. Rien n'a changé depuis la mort de la vieille dame il y a des années. Le village est perdu au fond de la vallée, avec ses montagnes couvertes de forêts et son lac Noir. Leur retour ne semble plaire à personne. Certains jeunes sont d'emblée agressifs ou entreprenants à l'égard de la jeune fille, et sa grand-mère, même disparue, traîne encore une réputation sulfureuse. Il n'y a qu'Alice, une fille sauvage vivant à l'écart du village avec son père, qui accueille Célia avec plaisir. Gamines, elles jouaient ensemble, lorsque Célia venait passer des vacances. Très vite, entre elles deux, une relation étrange se noue, comme si Alice voyait en Célia son double. Petit à petit, le lecteur s'enfonce au coeur des secrets de cette petite communauté fermée sur elle-même. Ici, tout le monde se connaît depuis toujours. Amours, haines, malédictions s'enchaînent sur plusieurs générations. Certains croient encore en cette légende de femme louve commandant aux bêtes sauvages... Mais ce sont les hommes qui font la loi et dictent leur violence. Pour découvrir ce qui se cache sous la surface des choses, Célia va devoir se tailler un chemin entre mensonges en superstitions. Devenir louve, pour ne pas être proie.

Le coeur des louves est un roman impressionnant par son écriture, son imaginaire et son intrigue. Les grands adolescents vont se plonger au coeur de ce roman d'initiation flirtant avec le fantastique. Plus de cinq cents pages d'un univers envoûtant, pour célébrer trois générations de jeunes filles à la conquête de leur liberté.

 

 

 

Mon avis :

 

J'avais demandé ce roman en service presse aux Editions du Rouergue, après avoir vu la vidéo de Margaud Liseuse, qui en avait fait un coup de cœur.

Je peux vous l'annoncer tout de suite, c'est également un coup de cœur pour moi également.

Nous allons suivre Célia, une adolescente devenant adulte, entre deux âges, entre deux mondes aussi. Elle et sa mère quittent la ville pour venir vivre dans un village perdu dans les montagnes, village où Célia venait petite en vacances chez sa grand-mère, Tina. Tina, lors de son vivant, avait une réputation sulfureuse, à mi-chemin entre la sorcière, et la prostituée, elle accueillait dans sa chambre les habitants du village, sans que personne ne sache les paroles échangées derrière ces murs.

Célia va ainsi mener l'enquête pour découvrir qui était réellement sa grand-mère, et c'est à travers cette quête qu'elle va se découvrir elle-même, mais aussi comprendre pourquoi sa mère perd peu à peu la raison.

C'est un roman magnifique, il est pour moi le savant mélange d'un Carole Martinez, et de Marie Frydman. Cette jeune fille qui ne sait pas où est sa place, isolée, différente, qui veut savoir les secrets qu'on lui cache depuis toujours, est plus qu'attachante, tous les adolescents peuvent se reconnaître en Célia. Tous les personnages présents ne sont pas ce qu'ils semblent être, tous cachent derrière leur arrogance, leur alcoolisme, ou leur mutisme, des secrets inavouables dans ce petit village au creux des montagnes, et j'ai aimé ces personnages fêlés, brisés qui doivent vivre avec le poids des traditions, et des superstitions.

Et l'écriture me direz-vous ?

Stéphane Servant a une plume sublime, c'est de la poésie. Je suis tombée amoureuse de cette écriture à la fois lointaine et plus que présente dans le récit. Il manie habilement le passage entre narrateur externe, et narrateur interne, son roman est une merveille que j'ai dévoré en trois jours à peine. J'étais hantée par ce récit, par ces personnages, je me plongeais dans ces paysages de montagnes, dans ces légendes.

Nous sommes dans un monde à la fois plus que réaliste, mais aussi un monde onirique. Parfois on ne sait plus très bien ce qui est vrai, ou inventé, mais on souhaite y croire, parce que la force de ce récit, c'est l'espoir. L'espoir que le monde de demain change, qu'il soit plus juste, plus beau que celui d'hier et d'aujourd'hui.

Le cœur des louves est un magnifique récit sur les femmes et la volonté de s'imposer dans un monde d'hommes, d'avoir notre propre liberté, sans subir les traditions.

Je pense acheter son autre roman, La langue des bêtes, pour avoir le plaisir de lire encore cette plume qui m'a tant touchée.

Et pour terminer, je peux dire que moi aussi, j'aimerais pouvoir être louve lorsque tombe la nuit.

Le coeur des louves

Publié dans Avis

Commenter cet article