Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Il était une fois Perseneige

Even dead things feel your love

17 Juin 2016, 16:27pm

Publié par Perseneige

Even dead things feel your love

Even dead things feel your love

2013

de

Mathieu Guibé

Editeur : Editions du Chat Noir

Collection : Griffe sombre

 

 

 

 

Résumé :

 

Au terme de votre vie, à combien estimez-vous le nombre de minutes au cours desquelles vous avez commis une erreur irréparable ? De celle dont les conséquences régissent d'une douloureuse tyrannie vos agissements futurs jusqu'au trépas. Mon acte manqué ne dura pas plus d'une fraction de seconde et pourtant ma mémoire fracturée me renvoie sans cesse à cet instant précis tandis que la course du temps poursuit son inaltérable marche, m'éloignant toujours un peu plus de ce que j'ai perdu ce jour-là. Je me demande si notre dernière heure venue, les remords s'effacent, nous délestant ainsi d'un bagage bien lourd vers l'au-delà ou le néant, peu importe. Puis je me souviens alors qu'il s agit là d'une délivrance qui m'est interdite, condamné à porter sur mes épaules ce fardeau à travers les âges, à moi qui suis immortel. L'amour ne devrait jamais être éternel, car nul ne pourrait endurer tant de douleur.

 

Mon avis :

 

Even dead things feel your love est LE livre que je voulais lire depuis son acquisition aux Imaginales, et même avant. En effet, j'avais vu une vidéo de Lili bouquine où elle disait que ce roman nous parlait d'un vampire amoureux et désespéré, et qui était un 'vrai' vampire. Par 'vrai', entendez, un vampire qui boit du sang humain, qui est cruel, et sans état d'âme, du moins, jusqu'à ce que ses yeux d'immortel se pose sur la jeune Abigale.

C'est avec Johanna de la chaîne A book around the corner que j'ai lu ce roman en lecture commune.

J'étais déjà conquise par ce roman, sans véritablement savoir pourquoi, le résumé m'a touchée, tout comme Louis (d'Entretien avec un vampire) me touche. Le vampire est MA créature, celle dans laquelle je me reconnais le plus. Anne Rice définit le vampire à travers cette phrase de Louis :

« Je ne peux pas mourir, je suis immortel et damné, comme les anges que Dieu a envoyés en enfer. Je suis un vampire. »

Je suis moi aussi une âme mélancolique, abandonnée au mal du siècle, au vague des passions. Car oui, pour moi le vampire est un être Romantique au sens littéraire du terme.

J'attendais beaucoup de ce roman, et je n'ai pas été déçue, j'ai retrouvé en Josiah (notre bel immortel) tout ce qui me plaît chez ces créatures, et tout ce qui me plaît dans les romans vampiriques.

 

Attention, si vous n'aimez pas l'épanchement du moi, j'ai bien peur que ce roman ne vous lasse avant la fin. En effet, c'est d'ailleurs ce que lui a reproché Johanna, Josiah parle sans cesse de ses sentiments pour Abigale, de son ressenti, et de la souffrance provoquée par son absence.

 

Mais moi ça m'a plu, et avant tout ça m'a bouleversée. Parce que l'écriture de Mathieu Guibé est bouleversante, c'est une écriture qui me parle, parce qu'elle est poétique et vraie.

En soi, la trame du roman n'est pas originale, ce n'est pas du jamais vu. Un vampire qui tombe amoureux d'une mortelle, pour finalement être confronté à sa mort (ceci n'est pas un spoil, nous sommes prévenus dès le résumé). Mais ici, l'écriture de l'auteur sublime les sentiments de Josiah, d'autant plus que je ne m'attendais pas à ce qui allait advenir une fois Abigale disparue.

Je regrette tout de même le manque de description du monde dans lequel évolue notre vampire une fois sa bien aimée disparue. Mais, ce manque se justifie puisque nous sommes dans un récit à la première personne, et que pour Josiah le monde a cessé d'exister au moment où l'amour de sa vie a rendu son dernier souffle.

La scène qui m'a le plus bouleversée est bien entendu la scène de la rencontre entre les deux protagonistes, le titre prend tout son sens à cet instant.

Je refuse d'en dire plus, de peur de trop en dévoiler. Si vous aimez les vampires les récits introspectifs, les histoires d'amour impossibles, ce roman est fait pour vous.

Il est bien entendu un coup de cœur pour moi, et je suis curieuse de lire d'autres romans de Mathieu Guibé, pour savoir si sa plume me touchera autant.

Even dead things feel your love

Commenter cet article