Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Il était une fois Perseneige

Cité 19 ; 1 Ville Noire

13 Mars 2016, 13:23pm

Publié par Perseneige

Cité 19 ; 1 Ville Noire

Cité 19

de

Stéphane Michaka

2015

Editeur : Pocket Jeunesse

Collection : Pocket Jeunesse

 

Résumé :

 

Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt !Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.

 

Mon avis :

 

Si vous suivez l'actualité littéraire, vous n'avez pas pu passer à côté de Cité 19. On en a entendu parler partout, j'ai lu/ vu des interviews de l'auteur, et je dois avouer que c'est la manière dont il parle de son roman qui m'a convaincue d'acheter celui-ci.

Et puis, une héroïne qui voyage dans le temps, et surtout au XIXème siècle...Ca me vendait du rêve (si je puis dire).

On découvre donc Faustine qui décide de découvrir ce qui est réellement arrivé à son père qui était son seul parent, puisque sa mère a mystérieusement disparu lorsqu'elle avait 5 ans. L'héroïne qu'on nous présente est une jeune fille instable, mal dans sa peau, provocante, à la limite de l'androgynie. Aussi, j'ai trouvé que son attitude était presque trop clichée. Eh oui, malheureusement moi les filles 'grandes gueules, qui assument, se battent etc.' c'est pas mon genre d'héroïne. Je trouve qu'on en a trop en ce moment, alors que soyons honnêtes : KATNISS EST UN CAS ASSEZ UNIQUE. (voilà, petit coup de gueule passé, nous pouvons reprendre)

Je n'ai pas eu d'affinité avec Faustine, alors que pourtant je pensais qu'elle allait me plaire, une jeune fille ne se sentant pas dans son siècle, passionnée par le passé, je pensais pouvoir m'identifier. Mais malheureusement, elle est selon moi trop cliché de tout ce qu'on veut nous faire croire sur l'adolescence, et surtout des jeunes qu'on dit 'rebelles'.

Lorsqu'elle se retrouve transposée dans le passé, je me suis dit qu'enfin l'aventure allait commencer, qu'on allait mener l'enquête. Faustine décide de se travestir pour avoir plus de liberté, et pouvoir enquêter plus facilement.

(bon, j'ai un autre coup de gueule )

J'ai trouvé ce choix judicieux et intéressant, mais à nouveau encore, j'ai trouvé que par la suite l'auteur nous amenait vers du commercial, parce que oui aujourd'hui il est de bon ton d'avoir des protagonistes qui vont se poser des questions sur leur sexualité. ATTENTION, je ne dis pas qu'on ne se pose pas des questions sur sa sexualité lorsqu'on est adolescent (et à tout âge d'ailleurs), je dis juste que je trouve ça fatigant de ne pas pouvoir lire un roman jeunesse sans que l'auteur se soit dit qu'il allait surfer sur cette vague pour faire vendre, parce que vraiment, il y a des livres beaucoup mieux écrits qui nous permettent de rencontrer des personnages homosexuels, bisexuels, trans et bien d'autres encore ! Je trouve qu'on tombe très vite dans le cliché dans les romans jeunesses, et ça m'attriste parce qu'on ridiculise, je trouve, toutes ces interrogations qu'on peut se poser à l'adolescence.

J'ai trouvé en revanche le roman innovant lorsqu'on plonge dans la deuxième partie, je me suis dit en lisant les pages « Non, c'est vrai ? Mais c'est une idée géniale ! ». Pour ne pas vous dévoiler tout ce qui fait, selon moi, l'originalité de ce roman, je ne dirai rien de plus.

Vous l'aurez compris, c'est vraiment une lecture en demi-teinte pour ce roman, je pense lire tout de même le second tome, mais pas tout de suite. Peut-être en ai-je trop attendu, ça m'apprendra à me faire avoir par le marketing haha !

Commenter cet article