Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Il était une fois Perseneige

Les Bacchantes

26 Février 2016, 12:13pm

Publié par Perseneige

Les Bacchantes

Les Bacchantes

d'Euripide

(405 av J.C)

Editeur : Les Editions de Minuit

Collection : Théâtre

 

Résumé :

 

Dionysos est là. Il arrive depuis toujours. Il vient d'ailleurs, mais il est partout ; c'est qu'il est le dieu du théâtre. La tragédie qu'il met en place sera plus tragique qu'une autre, puisqu'il s'agit de lui. Il lui faut un homme qui lui résiste, à qui il puisse faire la chasse pour le prendre dans les filets du délire. Les Bacchantes sont la pièce du délire qui finit mal. Ce n'est pas l'auteur et ce qu'il a pensé qu'on cherchera, ni en deçà de lui, la langue et son rythme. L'athée s'est-il converti ? Peu nous chaut. Au théâtre le poète est masqué, sous les masques de ses personnages. La vigueur de la mise en perspective dépend de sa discrétion. Telle est la règle de l'objectivité scénique. L'auteur ne délivre pas de message. La victime n'apporte pas de salut. La fête n'en répand pas moins ses lumières et ses fastes, ses fantasmagories, ses jeux de cirque, ses bouffonneries et ses horreurs. L'initiation cultuelle des mystères dionysiaques s'y est faite initiation théâtrale. La gloire est toujours douce, dira-t-on, même pour le dieu. Toute arme est bonne pour gagner, surtout celle de la dévotion.

 

Mon avis :

 

Je fais actuellement un stage dans mon ancien lycée, je m'occupe notamment de la pratique de l'option théâtre lourde en terminale. En terminale théâtre il y a toujours 3 oeuvres à étudier au cours de l'année. Les Bacchantes est l'une d'entre elles.

Le théâtre grec est un théâtre que je trouve difficile à lire, et à jouer également. Ces textes, qui pourtant sont les fondements de notre culture, nous semblent aujourd'hui très lointains.

Les Bacchantes raconte donc l'histoire de Dionysos, dieu connu pour être celui de la vigne et du vin, mais qui est également le dieu du théâtre, puique c'est avec son culte que sont nées les dionysiaques (fêtes rendant hommage à Dionysos et où l'on jouait des tragédies et des comédies).

J'ai trouvé cette pièce compliquée, parce que les noms des personnages nous perdent parfois, la généalogie grecque, les mythes et légendes, ont rendu ma lecture difficile. Pourtant, je trouve que le fond est génial, on y parle de la transe, du souhait d'être reconnu par ses pairs, de magie, de meutre...

Le personnage de Dionysos est incroyable, je l'imaginais ayant la personnalité, la non chalance, et le charisme de Rumpelstiltskin dans Once upon a time, ou encore être tout aussi cruel et fou que le Joker dans Batman.

C'est un classique que je me devais de lire. 

Les Bacchantes

Commenter cet article